Sunday, June 7, 2009

Les Râleurs Professionnels

Dans l'entrevue qu'il accorde à l'express du jour, Amédée Darga, Président de Enterprise Mauritius, débusque deux "conneries":
  • "Depuis le lancement du Stimulus package, il y cinq mois, seules 25 entreprises sont venues nous voir. Soit une par semaine en moyenne, c’est trés peu, il n’y a donc rien de grave. Et ça, personne ne le réalise. Nos entreprises ont plus de résilience qu’on ne le pense. Nos entrepreneurs sont plus battants qu’on ne le croit. Et ceux qui accourent pour réclamer l’aide du gouvernement, finalement, sont des exceptions";
  • "Beaucoup de patrons cherchent à mettre la pression, ils vont voir des journalistes, leur racontent qu’ils sont au bord du gouffre, et les journalistes écrivent ça. C’est de la manipulation ? Je n’ai jamais vu d’entreprise sérieuse où tout a basculé en deux mois. Ça, c’est de la connerie".
Le drame c'est quand la "connerie" devient conventional wisdom et influe sur les décisions stratégiques du pays.

2 comments:

Anonymous said...

En tant qu'ancien journaliste, je confirme la pression des politiques et des businessmen pour promouvoir leurs agendas. C'est aux rédacteurs en chef et journalistes de prendre leur responsabilité, de discerner et de défendre l'intérêt général. Ce qui est aujourd'hui loin d'être le cas car la complaisance s'achète facilement.

JJ

Samad Ramoly said...

Quand ce n'est pas la complaisance qui entrave notre épanouissement JJ c'est la révérence qui s'en charge. Le discernement est effectivement essentiel pour faire sauter les verrous.Il y a du pain sur la planche!